Paris Metal France Festival 2008 - Page 2
Forum KILLERS
Bienvenue chez vous
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Facebook KILLERS  Connexion  
La partie du forum dédiée à KILLERS est désormais accessible en sa totalité aux non enregistrés (Tout le monde peut lire et poster)
Rejoignez les 643 membres enregistrés et postez pour ajouter votre message aux 21877 autres

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 Paris Metal France Festival 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
François

avatar

Age : 37
Localisation : Sucy en Brie

MessageSujet: Re: Paris Metal France Festival 2008   Sam 19 Jan 2008 - 11:09

Quelques photos du groupe...

KILLERS

















Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/francoishurlement
hssh

avatar

Age : 46
Localisation : France

MessageSujet: Re: Paris Metal France Festival 2008   Sam 19 Jan 2008 - 23:07

A propos de photos, nous allons prochainement publier sur Diahableries un live report du Paris Metal France Festival 2008. Nous avons le texte mais point l'image. Avis donc à tous ceux d'entre-vous qui souhaitent nous donner un coup de main. Vous pouvez envoyer vos picts à kontakt@diahableries.com
Merci d'avance !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.diahableries.com
Yama




MessageSujet: Re: Paris Metal France Festival 2008   Dim 20 Jan 2008 - 17:01

C'était énorme.

Je crois que le Rosalind était le plus hallucinant que j'aie vu, au niveau du public. J'en avais des frissons, même aux 20 ans ça n'avait pas chanté aussi fort.


L'assassin était monstrueux dans le genre, aussi. Mais Rosalind m'a vraiment marqué.
Revenir en haut Aller en bas
Yann

avatar

Age : 48
Localisation : VIERZON (18)

MessageSujet: Re: Paris Metal France Festival 2008   Dim 20 Jan 2008 - 17:30

Merci pour les photos François... J'espère qu'il y en aura d'autres vu qu'j'avais pas voulu m'encombrer les mains avec un appareil... Pour mieux vous applaudir MESSIEUR   Wink  Wink

C'est la première fois que je voyais KILLERS en concert mais ce ROSALIND m'a filé des frissons grave comme jamais... Le reste aussi mais ROSALIND a été l'pied total.... Encore merci à vous 4  cheers  cheers  

Putain quelle belle journée, au nom de Dieu!!!!!!!!!!

C'était ma 1ère fois en live pour une tripotée de groupe ce jour là... Voir même la toute 1ère fois pour tous les groupes n'ayant pas eu la chance d'aller au FRANCE FESTIVAL de CHOISY LE ROI en 1985 pour cause de déménagement dans la région Centre 1 an avant!!!! Et à 15 piges pas facile dans une famille qui n'y connait rien au HARD et entourés de potes d'écoles sans aucun Hardos de trouver un moyen de me le faire ce fest' qui pourtant me donnait envies
Revenir en haut Aller en bas
Tablatueur

avatar

Age : 43
Localisation : Attricourt (70)

MessageSujet: Re: Paris Metal France Festival 2008   Lun 21 Jan 2008 - 18:01

hssh a écrit:
Avis donc à tous ceux d'entre-vous qui souhaitent nous donner un coup de main. Vous pouvez envoyer vos picts à kontakt@diahableries.com Merci d'avance !

tu peux en prendre ici http://picasaweb.google.fr/hugues.couturier/20081301ParisMetalFranceFestivalII
si tu mets un petit mot à la fin pour dire qui a pris les photos, ou mettre un lien dans ton article.

bon, cette fois, j'ai nettement moins mitraillé que les dernières fois, faut dire que j'ai préféré me jeter dans la fosse avec Postman

Je mettrai un lien sur d'autres photos (celles de Tribal Roch) dès que je l'aurai

le seul truc, c'est que j'ai les têtes de pas mal de monde forum, ceux qui ont répondu à caribou, une fois que Pk m'a mis au courant (je n'avais pas lu le post...)

Tablatueur
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ateliertangram.com
Hardos1984

avatar

Age : 47
Localisation : Sud-Ouest

MessageSujet: Comte rendu du paris metal france festival 2 par VS   Ven 25 Jan 2008 - 7:27

compte rendu du webzine "Violent Solution"

Lien direct vers le compte rendu de Violent solutions

PARIS METAL FRANCE FESTIVAL - Diamnche 13 janvier 2008 - Paris La Locomotive avec ADX - BLASPHEME -KILLERS - NO RETURN - STILL SQUARE - WITCHES - DEMON EYES - RBO

par tonton et papy cyril publication le 15-01-2008 251

Un bien joli dimanche de janvier s’est levé pour saluer le rendez-vous désormais annuel du Paris France Metal Festival diligenté par Phil‘em All et son équipe du Rock Fort Show adjoint de Roger XXX de XXX prod ; un événement célébrant le métal français des années 80 qui avait vu l’an passé le grand retour d’ADX et qui cette année nous promettait la résurrection de BLASPHÈME. Une reformation inespérée, un pari de fou sur lequel personne, les membres du groupe y compris, n’aurait parié un copeck début 2007. Une seconde naissance aux côtés desquels ROYAL BUBBLE ORCHESTRA, DEMON EYES, WITCHES, STILLSQUARE, NO RETURN, KILLERS et ADX donneront la réplique pour une journée bien remplie qui se déroulera quasiment à guichets fermés.
Toutefois, toujours aussi éloigné de l’exactitude d’un continuum espace temps célèbre pour être la politesse de rois, l’immersion laborieuse de ma torpeur dominicale ne nous permettra pas de voir ROYAL BUBBLE ORCHESTRA.
Tonton

Quand on se rend quelque part avec Tonton, inutile de croire une seule seconde qu'on va être à l'heure donc on a raté tout RBO et le début du set de DEMON EYES... C'est vrai qu'il est tôt, mais la Loco est déjà pleine à craquer, le concert étant sold-out (d'après mes infos, le jour du concert il restait seulement 18 places à vendre oui, oui 18!). La moyenne d'âge est assez élevée mais il y a quand même quelques jeunes aussi. Quel bonheur aussi d'aller à un concert et d'en revenir sans puer la clope...
Papy Cyril

Quel plaisir pour moi de voir enfin DEMON EYES, le groupe est dans une nouvelle configuration avec un second guitariste, Thierry Masson après le concert s'est plaint de problèmes de son, que je n'ai pas ressenti. Moment fort du concert pour moi avec la reprise de « Seek And Destroy » (dédiée à la mémoire de Cliff Burton) qui met tout le monde d'accord, « les 2 maudites » et petite surprise en fin de set avec la présence de Renaud Hantson pour un « Breaking the law ».
Papy Cyril

N’ai jamais été un fan de DEMON EYES et cela, même au temps de leur splendeur. Alors pourquoi diantre ce couillon de Tonton ramène-t-il son grain de sel vous demandez-vous? Tout simplement parce que même si l’interprétation était sincère et efficace, elle manquera un peu de précision. On ne s’éternisera pas sur la grosse faute de goût d’avoir francisé le « Seek and Destroy » de METALLICA pour rendre un hommage assez navrant à Cliff Burton ou la reprise de JUDAS PRIEST massacrée par un Renaud Hantson fortement aviné. Le sieur Hantson n’aura pas gagné d’avantage d’élèves potentiels pour ses cours de chant ce jour-là.
Tonton

Ensuite vient le tour de WITCHES, la musique pratiquée n'est pas mon truc mais le groupe se donne à fond, j'ai bien apprécié les passages ambiancés clairs et le passage funk avec la basse qui slappe (coucou Darkrat). Ça permet aussi à Bernard de se chauffer avant de jouer plus tard avec ADX.
Papy Cyril

Premier come-back de la journée avec WITCHES, le groupe de la grande Sybille que j’avais découvert quelques 19ans plus tôt lors du fameux Aggressive Mosh Festival parisien. Avec une formation entièrement remodelé et célébrant l’arrivée de Bernard d’ADX et de Magali notre Darkrat nationale (c’est quoi cette histoire de photo de tatouage et pourquoi on ne me dit jamais rien à moi ?) pour un set de thrash de charme. Et si les filles semblent un peu tendues, les pitreries du guitariste d’ADX détendent rapidement l’atmosphère. Efficace et sympa alors on va juste leur souhaiter que ça continue comme ça.
Tonton

StillSQUARE marquait son grand retour pour, au départ, un concert unique, les membres du groupe semblent très heureux d'être là, les sourires s'affichent sur les visages, le groupe joue des titres de son unique (à ce jour) album dont en intro « Rock stars » ou encore « la bête » mais il nous propose aussi plusieurs inédits. Mention spéciale à Guy Hoc qui garde une voix pleine de pêche. Le public apprécie bien le show et en plus le bassiste est quasiment le jumeau de Tonton! Un autre show bien sympa!
Papy Cyril

Je n'ai rien vu de NO RETURN et m'en excuse auprès du groupe mais avoir la chance d'interviewer un groupe dont on a acheté le premier album en étant ado ne se produit pas tous les jours (alors oui j'ai préféré faire une interview de Betov et de Dog). De plus la musique du groupe n'est pas forcément mon truc (désolé Madthrash).
Papy Cyril

NO RETURN au beau milieu d’une affiche plutôt heavy metal, à l’exception des WITCHES, fait un peu figure d’intrus pour ces festivités dominicales. Ayant vaillamment secondé Papy dans le challenge qui consiste à arracher quelques paroles sérieuses au milieu du flot habituel de blagounettes d’ADX, j’avoue avoir raté le set des thrasheurs franciliens pour seulement assister à l’ultime titre. La formation présente au Paris France Metal Fest bénéficie du renfort de Nico le guitariste de 7th NEMESIS et le groupe semble avoir donné le meilleur de lui même si l’on en juge les litres de sueurs déversés. Bon, OK ! On les a raté, c’est nul. On ne le refera plus c’est promis.
Tonton

J'ai raté le début du show de KILLERS mais avoir la chance d'interviewer (quoi je l'ai déjà dit? C'était BLASPHÈME cette fois-ci), je suis arrivé pendant « L'assassin » que le groupe a enchaîné avec « Rosalind »... Les Basques très en forme (comme d'habitude serait-on tenté de dire) ont pioché dans tout leur répertoire mélangeant vieux titres (l'instru « Magicien d'OZ », « Heavy metal Kids », « Roi du speed »), reprises « Habemus Metal » et « Overkillers et nouveaux titres « Tais-toi » ou encore « Deux bastos dans le cigare ». Les KILLERS font vraiment très, très fort, le public les suit à fond. Flo, le batteur, finira le concert avec sa peau de caisse claire déchirée (« Quand on achète des peaux de merde, on les pète! »). Bruno remercie tout le monde, les Parisiens et ceux qui sont venus de loin. Le groupe n'a, encore une fois, pas failli à sa réputation.
Papy Cyril

Les membres de BLASPHÈME, Pierre le guitariste en tête, nous ont confiés la grande tension qui les habitait avant de monter sur scène. Avant que le groupe ne commence, le public scande le nom du groupe avec un enthousiasme débordant! La guitare noir et blanc et la basse rouge de l'époque sont de sortie, Pierre et Marc semblent un peu crispés les premières secondes puis face à la réaction du public, les sourires naissent sur les visages. Pour un peu on croirait que « Désir de Vampyr » est sorti hier. Certes la voix de Marc a changé mais c'est pour le meilleur, quel voix, quel chanteur, quel présence. Le show du groupe est purement époustouflant. Tous les grands titres du groupe sont joués « Jack l'éventreur », « Enfer-Paradise », « Terre des Hommes », le somptueux « Vivre libre », « Taxer le peuple », « Jéhova », le public chante en chœur les refrains, Marc dira même, « Vous êtes très bons, je n'ai plus rien à faire! ». BLASPHÈME sera le premier groupe a bénéficié d'un rappel, il est vrai que le timing est serré, il joueront « Vengeance Barbare ». Bravo Messieurs et, j'en suis sûr, à très bientôt.
Papy Cyril

Le doute… C’est à ces deux mots que se résume l’attente de retrouver BLASPHEME sur une scène parisienne. Ce même doute qu’on lit dans les regards des zicos lorsqu’ils entrent sur scène. BLASPHEME se produit avec les ¾ de son line-up d’origine (‘fin celui des albums). Le groupe ayant perdu de vue son ancien batteur, c’est le fils de Phil, le bassiste, Aldrick (occasionnellement guitariste live de TREPALIUM) qui assurera la section rythmique au côté de son paternel. Force est constater que Pierre Holzhaeuser rentre immédiatement dans le set et retrouve rapidement de vieux automatismes scéniques au fur et à mesure qu’un sourire s’affiche de plus en plus largement sur ses lèvres. Alors que le bassiste qu’on nous disait soi-disant malade s’offre une balade tranquille sur la scène de la Loco et que son digne rejeton assure son rôle de batteur avec un estomac vrillé de trac, Marc Fery nous dispense une leçon de chant incroyable. Ce que le bonhomme a perdu dans les aigus, il l’a gagné en puissance, en coffre et sa participation prend rapidement l’aspect d’un véritable tour de force. Les classiques s’enchaînent, ces titres que j’avais presque oublié me reconduisent quelques 23 ans en arrière. Mes 17 ans sont de retour lorsque l’émotion monte crescendo pour devenir quasi palpable dans une inoubliable version de « Vivre libre ». Quelques vieux briscards écrasent une larme savourant l’authenticité du moment. Malgré la coupure de courant en plein set. Malgré cette même coupure qui nous privera de l’album live à Paris initialement prévu par un reset fatal il est fort à parier que les membres de BLASPHEME n’oublieront pas de si tôt l’accueil que leur public leur avait réservé ce soir-là pour de précieuses retrouvailles. Il est tout aussi probable que ce concert fera désormais partie intégrante de la légende BLASPHEME et que ceux qui y étaient diront, gonflant fièrement le torse, dans quelques années « BLASPHEME au Paris France Metal Fest, j’y étais… ».
Pas encore foutus les anciens…
Tonton

Dure mission pour ADX face au triomphe de BLASPHÈME, de plus le groupe a décidé de prendre le risque de défendre son prochain album « Division Blindée » en en proposant pas moins de 5 titres et surtout en attaquant le concert par un de ces inédits. Malgré leurs chevelures grisonnantes, les membres du groupe sont en grande forme et le public, un fois encore est acquis à la cause du groupe, le refrains sont repris en choeur, Phil joue à « quel est le prochain titre », et au moment de « Résurrection » le gagnant monte sur scène et Phil lui propose de partager le micro avec lui au plus grand étonnement des autres membres, le fan (Fred) se débrouille si bien que Phil décide de faire un passage dans la fosse. Moment d'émotion au moment d'annoncer « De l'autre Côté » dédié par Betov à 3 amis (dont Fab d'EVIL ONE et à un de leurs roadies, tous deux disparus). ADX enchaîne les hits, dans la bonne humeur et la rigolade Dog et Phil font semblant de s'engueuler. Dog finit le set avec un chapeau de pirate qui lui va à ravir... Le groupe fait chanter public y compris sur le titre « Division Blindée » mais aussi sur « Brocéliande ». Phil nous fait une démonstration de danse sur une partie instrumentale assez funky, il essaie même d'entraîner une slammeuse mais elle ne veut même pas danser avec lui. « Caligula » servira de rappel avec en guest notre Testamandeath et de clôture des concerts.
Papy Cyril

Une photo finale avec les membres des différents groupes, un goblet de champagne et une bataille de boules de cotillon finiront cet excellent festival à la Loco. Phil'em All du Rockfort Show annonce sa retraite de l'émission pour la fin de l'année (il se consacrera à manager ADX) et nous promets d'ores et déjà une nouvelle édition du festival.
Papy Cyril

Un sacré festival dont on retiendra principalement la performance bouleversante de BLASPHEME. ; une réussite pour l’âme pure de rockeur de Monsieur Phil’em All. Rendez-vous est pris pour janvier 2009 avec encore de nouvelles surprises qui se trament déjà dans l’ombre. Qui allons nous voir revenir sur le devant de la scène l’an prochain ? H-BOMB ? SORTILÈGE ? WARNING ou peut-être bien… mais j’en dis déjà trop. Z’avez qu’à garder l’œil ouvert sur les colonnes de VS et une oreille sur les ondes d’Aligre FM et de son Rock Fort Show.
Messieurs, merci.
Tonton

Revenir en haut Aller en bas
Le Croque Mort

avatar

Age : 42
Localisation : Oise (60) / Aisne (02)

MessageSujet: Re: Paris Metal France Festival 2008   Lun 28 Jan 2008 - 22:31

Question à Killers : Y a t'il eu des "pains", des soucis, dont le public ne se serait pas rendu compte mais qui, sur le coup, vous ont foutu les boules ?
Revenir en haut Aller en bas
http://myspace.com/finalbreath60
Bruno
 
avatar

Age : 55
Localisation : Pays Basque

MessageSujet: Re: Paris Metal France Festival 2008   Jeu 31 Jan 2008 - 21:00

Lorsque No return a terminé, on a commencé à installer notre matériel et on s'est rendu compte que le cable midi de Thierry qui va du rack au pédalier était sectionné net.

Heureusement Betov d'ADX ( ) nous a passé le sien et on a pu le brancher en remplacement.

Par contre, j'ai passé tout mon concert à changer mes programmes pour, par exemple, passer d'un son rythmique à un son solo et je trouvais pas mal de choses assez bizarre comme par exemple des problèmes de sustain (tenue de note)

Le ponpon du ponpon, ce fut pour "L'assassin" : j'appelle le son clair sur mon pédalier et au moment d'envoyer les arpèges : son saturé !!!

J'ai donc arrêté dans la seconde mais pas glop quand même.

Et puis bon, retour à Bardos, on rebranche tout et on constate sur une autre partie du cable de Thierry une mini entaille.

Thierry : "Et beh, heureusement qu'il y avait l'autre coupure franche parce que celle là je l'aurai pas vue"

Nous : "Ouaf, ouaf"

Je branche mon cable midi vers mon pédalier et j'essaie de tester les sons : rien ne changeait !!!

Du coup, on a inspecté mon cable + en détail et on a trouvé une mini entaille !!!

Donc, conclusion et évidence : j'ai passé tout le concert à changer mes programmes au pédalier mais rien ne suivait au niveau du préampli à cause de cette foutue entaille

C'est le problème des changements rapides sans balance préalable : si un truc déconne, tu passes le + souvent le concert à te dire "Y'a un truc bizarre mais j'arrive pas à cerner totalement quoi"

Sinon, pour ce qui me concerne, j'aurai dû demander de ma guitare dans mon retour parce que c'était un peu limite pour s'entendre directement depuis le baffle.

Sinon, Thierry a testé le "j'ai mon jack qui se débranche, j'ai plus de son, je m'en rend compte, c'est quoi ce bordel ?, putain, c'est le jack, faut que je le rebranche, ça y est, ouf !!!" en 5 secondes.

Il a aussi testé le lancer de médiator en plein début de solo avec dans la foulée un "je me baisse pour le ramasser, il est où ce putain de médiator, ah oui : là, allez vite zou !!!" en 4 secondes.

Revenir en haut Aller en bas
http://killers.fr
Le Croque Mort

avatar

Age : 42
Localisation : Oise (60) / Aisne (02)

MessageSujet: Re: Paris Metal France Festival 2008   Jeu 31 Jan 2008 - 21:50

Bruno a écrit:

Le ponpon du ponpon, ce fut pour "L'assassin" : j'appelle le son clair sur mon pédalier et au moment d'envoyer les arpèges : son saturé !!!

J'avais entendu (je suis pas le seul) de magnifiques arpèges inaudibles !!

Bruno a écrit:
Sinon, Thierry aussi testé le lancer de médiator en plein début de solo avec dans la foulée un "je me baisse pour le ramasser, il est où ce putain de médiator, ah oui : là, allez vite zou !!!" en 4 secondes.

J'ai vu ça aussi. A ce moment, je le regardais lui. Il a fait une de ces gueules !

C'est assez fort : il a eu du mal pour récupérer le solo, mais au finish il s'y retrouve quand même.
Revenir en haut Aller en bas
http://myspace.com/finalbreath60
Tablatueur

avatar

Age : 43
Localisation : Attricourt (70)

MessageSujet: Re: Paris Metal France Festival 2008   Ven 1 Fév 2008 - 9:38

J'ai bien aimé les arpèges en son saturé, c'était chouette... dommage que tu aies arrêté lol!
je me souviens aussi du médiator, tu as la vue perçante

et pour le jack de Thierry, je suis d'accord avec Croquy, la tête qu'il a fait...

Tablatueur
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ateliertangram.com
basajauna

avatar

Age : 45
Localisation : latitude 43°29'37''Nord longitude 1°28'30 Ouest

MessageSujet: Re: Paris Metal France Festival 2008   Ven 1 Fév 2008 - 12:30

ben ouais je cherchais désepérement mon road guitare Razz

non sérieux,si vous vous rappelez,quand ça m'arrive,je suis entre mes retours donc j'entends que dalle,juste une vague impression de pas m'entendre...et pour cause,donc le temps de percuter,de trouver la "panne",de réparer ,en 5 seconde,c'est pas trop mal...

au sujet du médiator,c'est pas la première fois que ça m'arrive,pis juste en début de solo en plus...

une fois j'ai du finir solo + morceau sans médiator,je sais plus qui j'avais devant moi ,qui filmait comme un fou style "je tiens un scoop!"

_________________
Les fonctionnaires sont un petit peu comme les livres d'une bibliothèque. Ce sont les plus haut placés qui servent le moins...
Revenir en haut Aller en bas
adana



Age : 59
Localisation : 64

MessageSujet: Re: Paris Metal France Festival 2008   Ven 8 Fév 2008 - 22:08



















Tout s'est passé très vite: à peine le temps pour Nicko de terminer sa bière!
Revenir en haut Aller en bas
hssh

avatar

Age : 46
Localisation : France

MessageSujet: Re: Paris Metal France Festival 2008   Dim 10 Fév 2008 - 15:46

PARIS METAL FRANCE FESTIVAL 2008 : ADX + BLASPHEME + KILLERS + NO RETURN + STILL SQUARE + WITCHES + DEMON EYES + ROYAL BUBBLE ORCHESTRA
La Locomotive, 90 boulevard de Clichy, 75018 Paris, France.
Report. publié sur Diahableries.

A chaque début d’année les éternels vœux où tout le monde se souhaite tellement de bonnes choses…une tradition planétaire ou presque. Qui saurait renier de tels moments symboliquement forts ? Pourtant, l’événement en ce début d’année 2008 est tout autre : le rassemblement des figures de proue du métal français des années 80. J’ai nommé ADX, Blaspheme, Killers, Square (désormais Still Square) et Demon Eyes. Accompagnés de leurs héritiers plus thrashisant, voire metal-core tels No Return, Witches et Royal Bubble Orchestra, le tout sous la bannière d’un « Paris Metal France Festival » sponsorisé par Aligre FM et RockHard. Tout ce beau monde dans une salle blindée un dimanche après-midi, un 13 janvier 2008. J’ai nommé : La Locomotive.

Et comme il faut toujours un débutant pour ouvrir le show, Royal Bubble Orchestra nous fit cet honneur. Un set carré, un son impeccable. Rien à dire, les musiciens étaient très à l’aise pour chauffer la salle. L’accueil fut au rendez-vous pour applaudir une prestation metal-core sans écueil. Quelques harmonies m’ont rappelé de temps à autre les Français d’Element, sortis sur le label Thundering Records – Pervade Productions. Bon, d’un point de vue purement personnel, je dois reconnaître que l’émotion ne m’a pas franchement gagnée même si je dois admettre le professionnalisme de ce groupe encore à l’aube de sa carrière.

Puis ce fut au tour de Demon Eyes d’emboîter le pas. Vingt années ont passé et la fureur du groupe est restée intacte. Du bon heavy metal teinté ici où là de parties speed metal parfaitement exécutées. Une reprise de Judas Priest « Breaking the law » pour clore le set avec le chanteur de Satan Jokers en guest (si j’ai bien tout suivi…ou j’ai rêvé ?…), après celle de « Seek and Destroy » dont il n’est plus la peine de présenter l’original. La fougue des Demon Eyes nous a montré ce soir que le groupe est encore capable de nous sortir quelques galettes incontournables. So, wait and see…

On ne s’arrête pas en si bon chemin, et voilà que déboule la bande à Sybille et ses thrashisants alambiqués de Witches. Un groupe qui sait conjuguer la parité homme-femme avec une musique complexe qui multiplie à gogo les breaks au sein d’un même track. Du thrash puissant marié à du blues rock, le tout sur une voie féminine rappelant plus que jamais celle du chanteur d’Impulse Manslaughter. Les nouveaux titres présentés ce soir laissent envisager un nouvel album encore plus alambiqué que le précédent. Les anciens titres furent également à l’honneur. Ruptures de rythmes en tous genres, avis aux amateurs.

Et là, place à Square ou disons plutôt Still Square puisque le groupe s’est rebaptisé ainsi. Rappelez-vous, vous qui comme moi avez passé la trentaine depuis quelque temps et qui avez versé dans le heavy metal des années 80. Un label du nom de Devil’s records qui prit une courte envolée avec la signature de groupes tels que Morsüre, Killers et Square, ça ne vous dit rien ? Rappelons juste ici pour tout le monde que Square sortit un seul album et que ce soir ce fut une véritable opération de dépoussièrage à laquelle nous eûmes droit. Avec un nouveau titre « Le manoir hanté » pour parfaire le tout et montrer que le groupe a encore du potentiel à revendre. L’ambiance ne retomba pas, bien au contraire.

Vint ensuite le thrash metal teinté hard-core de No Return. Le genre Kreator mixé avec du Sepultura nouvelle école. Bon, rien à redire sur leur efficacité. Très professionnel. Un set impeccable quoi que pas ma tasse de thé du tout. J’ai cherché l’émotion, j’ai cherché la finesse mais je n’ai rien trouvé. Cela n’enlève rien à la qualité des compos, juste une impression personnelle. Une approche trop rouleau compresseur à mon goût. D’autres ont apprécié visiblement et le son monta d’un cran…

Et puis, et puis…Killers !!! Magique ! Après les avoir vus à la petite Loco dont vous trouverez le compte-rendu sur Diahableries, j’ai eu l’occasion de voir enfin ce groupe dans une salle bien plus à la hauteur de leur musique, c’est à dire l’étage du dessus. Beaucoup de classiques comme « Rosalind », « Resistances », « Roi du Speed » et aussi des titres du dernier album intitulé « A l’ombre des vautours » tels « Deux bastos dans le cigare », « Overkillers » (comprenez On veut Killers) ou « Tais-toi ». Alors il y a parfois des « promesses de Gascon » mais il y a surtout des promesses que Killers sait, oh combien, honorer. Merci à Bruno et sa bande de nous avoir fait la joie de leur présence ce soir. Les gars de « Bayonne » ont fait la route pour notre plus grand plaisir et c’est avec une émotion intense que nous avons chanté et chanté encore sur les titres du groupe, qui d’ailleurs étaient tous accélérés pour l’occasion. Le temps étant limité pour chaque groupe, c’est avec un goût de « une autre, une autre !!! » que la séparation se produisit pour laisse place à Blaspheme.

A l’instar des autres groupes, Blaspheme n’a rien perdu de son énergie. Doit-on une nouvelle fois ajouter que vingt années les séparent d’un « Désir de Vampyr » ? Une dizaine de titres qui ont montré ce soir que le groupe mérite encore toutes les éloges de leur passé. Voilà qui laisse rêveur quant au renouveau de leur musique. Le public fut conquis.

Enfin, ADX !!! La Locomotive sous « Execution » pour boucler l’évènement. Les fans ont apprécié, même si la tension baissait quelque peu dans le public. Sans doute cela est dû aux titres du nouvel album encore inconnu. L’exécution des anciens titres a quant à elle suscité davantage de réactions et au final le groupe a aussi prouvé ce soir qu’il pouvait encore convaincre après tant d’années d’oubliettes.

Il ne me reste plus qu’à remercier tous les acteurs qui ont rendu possible ce fabuleux événement : Base Productions, Rock Fort Show (Aligre FM), RockHard Une petite pensée aussi pour des groupes répondant aux patronymes de Sortilège et Vulcain qui auraient parfaitement collé à l’édifice. H-Bomb me dit-on ? Sans doute le fruit de mon imagination…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.diahableries.com
Bruno
 
avatar

Age : 55
Localisation : Pays Basque

MessageSujet: Re: Paris Metal France Festival 2008   Jeu 1 Mar 2018 - 22:47

Revenir en haut Aller en bas
http://killers.fr
volumenbrutal

avatar

Age : 52

MessageSujet: Re: Paris Metal France Festival 2008   Ven 2 Mar 2018 - 11:07

Excellent souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
OMNIO

avatar

Age : 38
Localisation : 742 Evergreen Terrace

MessageSujet: Re: Paris Metal France Festival 2008   Ven 2 Mar 2018 - 15:33

Cool, la vidéo complète du concert cheers

J'avais 1 ou 2 titres en vidéo, en qualité bootleg, mais là avec le son du cd officiel, ca le fait
Revenir en haut Aller en bas
basajauna

avatar

Age : 45
Localisation : latitude 43°29'37''Nord longitude 1°28'30 Ouest

MessageSujet: Re: Paris Metal France Festival 2008   Ven 2 Mar 2018 - 21:31

Il faut reconnaître que Bruno a fait un super boulot

On était bien énervés ce jour là , ça déchire bien je trouve

_________________
Les fonctionnaires sont un petit peu comme les livres d'une bibliothèque. Ce sont les plus haut placés qui servent le moins...
Revenir en haut Aller en bas
Elevator

avatar

Age : 52

MessageSujet: Re: Paris Metal France Festival 2008   Sam 3 Mar 2018 - 2:16

J'ai attaqué le concert ce matin mais ça a bloqué au bout de quelques minutes au niveau de l'image. Par contre, je pense que ça a plutôt à voir avec ma connexion internet donc je réessayerai demain.
Revenir en haut Aller en bas
Bruno
 
avatar

Age : 55
Localisation : Pays Basque

MessageSujet: Re: Paris Metal France Festival 2008   Sam 3 Mar 2018 - 2:29

Si on n'a pas une connexion "terrible", avec ce type de fichier, il ne faut surtout pas essayer de zapper à l'intérieur (je ne dis pas ça pour toi, c'est juste un conseil pour ceux qui seraient tentés de le faire Cool  )
Revenir en haut Aller en bas
http://killers.fr
Elevator

avatar

Age : 52

MessageSujet: Re: Paris Metal France Festival 2008   Sam 3 Mar 2018 - 10:46

Ca fonctionne nickel aujourd'hui, excellent concert ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
 
Paris Metal France Festival 2008
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum KILLERS :: KILLERS :: Concerts-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: